Booba vs Kaaris : avant le combat, la provocation de trop ?

04 mai 2019

OCTOGONE - Depuis des mois, Booba et Kaaris se livrent une bataille sans relâche sur les réseaux sociaux, alors que leur combat a été repoussé à décembre 2019.

Entre Booba et Kaaris, la ligne rouge a-t-elle été franchie ? En attendant la date de leur "combat du siècle", repoussée à décembre 2019, c'est sur les réseaux sociaux que les rappeurs ennemis s'échangent les coups, multipliant les provocations. La dernière en date a choqué plus d'un internaute. Sur son compte Instagram, Kaaris a publié une photo de lui avec sa fille, dans une piscine. "La vie d'un homme", écrit K2A en légende.

Ce à quoi a répondu Le Duc, en commentaire de l'image : "La mort d'un enfant". Une phrase qui a suscité l'indignation sous la publication de Kaaris, où des centaines de personnes dénoncent la violence de la réponse du rappeur de Boulogne. Cette phrase fait en fait référence aux paroles de son titre, "Pitbull", dans laquelle il chantait "La vie d'un homme, la mort d'un enfant". Toutefois, pour de nombreux internautes, c'est la provocation de trop. Quelle date pour le combat entre Booba et Kaaris ?

Depuis trois mois et la proposition de ce "combat du siècle" par Booba, la date de l'octogone a plusieurs fois changé. A l'origine, c'était le 20 avril prochain qui avait été annoncé. Mais début janvier, un autre jour avait néanmoins été fixé par le Duc : le 5 avril, avec comme lieu d'affrontement la ville de Bruxelles. C'est en tout cas ce qu'il annonçait avoir inscrit dans le contrat envoyé à Kaaris. Une bande-annonce de cette "bagarre" avait même été publiée sur le compte Instagram de B2O. Après des mois de négociations, la concrétisation du projet du "combat du siècle" organisé entre Booba et Kaaris traîne en longueur. Si les deux rappeurs semblent s'être mis d'accord sur un contrat et un lieu, Genève en Suisse, la date elle, ne cesse d'être repoussée. La rencontre de MMA entre Le Duc et K2A serait maintenant programmée pour décembre 2019.

Booba et Kaaris : où aura lieu le "combat du siècle" ?

Comme pour la date de l'octogone entre Booba et Kaaris, le lieu demeure un (autre) sujet de mésentente entre les rappeurs. En décembre, lors de la première proposition de combat faite par B2O, c'est à la Paris La Défense Arena, aussi nommée U Arena de Nanterre, que la rencontre devait se tenir, arbitrée par Cyril Hanouna. Mais les deux meilleurs ennemis ont finalement décidé de faire un combat de MMA, (pour l'instant ?) interdit en France. Inévitablement, d'autres pays ont été évoqués par Booba et Kaaris, notamment la Suisse, le Luxembourg et la Belgique pour le premier, la Tunisie pour le second. C'est finalement la ville de Genève, en Suisse, qui semble avoir été arrêtée pour organiser le combat de MMA entre les rappeurs, avec la bénédiction du patron de la SHC, une fédération suisse de MMA, qui s'est proposé pour organiser la rencontre.

Booba vs Kaaris : quelles règles pour un combat de MMA ?

Après quelques négociations, Booba et Kaaris se sont mis d'accord sur l'organisation d'un combat de MMA, sur proposition de K2A. Un choix qui les a contraint à choisir un pays autre que la France pour la tenue de la rencontre, puisque ce sport y est interdit. Le "Mixed Martial Arts", appelé aussi "combat libre" ou "free-fight", consiste à mettre KO son adversaire en combinant plusieurs techniques allant de la boxe anglaise au karaté. Coups de pied, de poing, de genoux, de coudes... Ce type de combat au corps-à-corps est souvent critiqué pour sa violence.

Un match se déroule en trois rounds de 5 minutes, avec une pause d'une minute entre chaque round. Il y a plusieurs façons de remporter un combat de MMA : une victoire par KO de son adversaire (inconscient ou incapable de se défendre), par KO technique (lorsque l'adversaire est conscient, mais pas en mesure de combattre ou encore par soumission) ou par soumission (un combattant est obligé d'abandonner et donne le signal en tapant plusieurs fois au sol).

Sur le plateau des Grandes gueules en janvier dernier, Kaaris avait donné quelques précisions introduites dans le contrat. "On n'a pas le droit de mettre des doigts dans les yeux ou de se tirer les oreilles", a-t-il expliqué. Concernant l'organisation du combat, Okou Gnakouri, le vrai nom de Kaaris, a précisé que ce ne serait pas Cyril Hanouna qui le produirait, comme cela a un temps été évoqué. "Il sera peut-être là, mais ce n'est pas lui, ce sont des producteurs indépendants", a-t-il ajouté.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article